Forum RPG se basant au Japon en 1780 durant l'ère Edo, période de grande famine où chacun devra apprendre à vivre malgré les événements.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Itsuko Masuda [Validée]

Itsuko Masuda


Paysan(ne)

avatar
Fonction : Admin
Présence : Disponible
Messages : 87
Âge rp : 25 ans
Statut marital : Fiancée
Yens : 1856
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Déc 2017 - 23:09
MASUDA ITSUKO ×


Prénom • Itsuko
Nom • Masuda
Âge • 25 ans
Date de naissance • 15 décembre 1754

Classe sociale • Heimin
Profession • Paysanne
Village • Kameyama
Situation maritale • Fiancée


MON HISTOIRE ×


– Oh, tu es déjà réveillée, tu peux venir t’asseoir.

Itsuko hocha la tête en saluant sa mère et son père, jetant un regard furtif à ce dernier qui semblait furieux, en colère ou… Elle peinait à définir précisément ce qu’il devait ressentir. Il ne montrait jamais rien mais n’était jamais en colère non plus sauf à propos d’un sujet : la famille Ogawa, une famille d’artisans qui ne cessait de leur mettre des bâtons dans les roues pour travailler. Eux se déplaçaient souvent de village en village pour vivre et pouvaient donc empiéter sur le territoire d’une autre famille. Dans la plupart des cas, les familles s’arrangeaient à l’amiable et réglaient le problème. Mais ici, c’était… Impossible. Oui, tel était le mot. Rester positif en toutes circonstances, Itsuko l’avait bien retenu, mais elle voyait bien le changement de comportement de son père. Il était davantage irascible et nerveux ces derniers temps, le conflit avec la famille Ogawa ne cessant de prendre de l’ampleur. Ce conflit en devenait tellement important que les voisins en avaient connaissance, de près ou de loin, surtout la famille de sa sœur malgré leur distance.

Pourtant, avant, Itsuko n’avait pas en tête que c’était comme cela entre leurs familles. La famille Masuda était travailleuse, sérieuse et aidait les autres autant qu’elle le pouvait, ne négligeait jamais son travail. Et, de ce qu’ils avaient entendu, il en était de même pour la famille Ogawa… Ou alors, peut-être n’était-ce qu’une façade pour protéger les enfants comme il était coutume de le faire car les enfants doivent rester en dehors des problèmes d’adultes pour s’épanouir correctement. La jeune Itsuko n’aurait jamais eu connaissance de cela, même à ses 25 ans qu’elle venait tout juste de célébrer, mais elle avait surpris une conversation sans que ses parents n’en soient au courant. Ils l’ignoraient jusqu’à ce que la jeune femme en parle à sa mère, inquiète, et lui avoue qu’elle avait entendu leur discussion tardive par la porte coulissante, dans la cuisine, au moment où elle venait chercher un verre d’eau. Sa mère n’avait pas été en colère, elle lui avait seulement caressé doucement le visage comme elle le faisait lorsqu’elle était malade et lui avait demandé de ne pas s’inquiéter, que tout irait bien.

Mais il y avait ce regard. Le regard d’une mère inquiète qui refusait de l’avouer, ces yeux qui se posaient sur elle en l’observant très attentivement comme si elle voulait lui dire quelque chose, lui parler d’un sujet très sérieux, sans pouvoir le faire. Itsuko savait qu’elle ne connaissait pas toute l’histoire, loin de là, mais elle savait aussi que son père s’inquiétait pour ses affaires qui risquaient de pâtir du comportement de la famille Ogawa. Conflit qui commençait à durer, encore et encore. Itsuko était déjà allée sur place, un jour, après avoir fait le ménage très tôt le matin comme le devaient les femmes d’une famille paysanne. Elles partaient travailler, en règle général, mais avec la famine le rythme de vie était différent. Ils devaient aller plus vite, travailler plus, recevaient davantage de commandes sans pouvoir y répondre. Ce qui faisait, qu’un soir, la fatigue gagnant l’état d’esprit de son père, une dispute avait éclaté entre tous les deux. Pour un sujet anodin mais cela l’avait énormément blessée. Le ton était un peu monté, trop pour leur famille, et il lui avait donné un après-midi de libre pour ne plus la voir au moins une journée.

Itsuko avait longtemps erré dans les environs, marchant en masquant toute émotion comme se devait de le faire tout le monde, souriant lorsqu’un voisin lui parlait et la saluait en portant un quelconque panier ou chargement plus lourd. Elle faisait une course pour ses parents, raison officielle, elle n’en avait pas pour longtemps et souhaitait les aider vu la charge de boulot supplémentaire avec la famine. Ils devaient se diversifier, essayer de trouver des solutions, chaque famille faisait comme elle le pouvait mais peu en parlait pour éviter d’y penser. Sans savoir combien de temps elle avait marché, songeant aux paroles dures de son père sur son comportement, Itsuko s’était retrouvée à la fin de leur village, n’étant pas rentrée chez elle. Elle n’avait pas le comportement que son père souhaitait… Pourtant, sa mère faisait tout ce qu’il fallait pour et la jeune femme l’écoutait, agissant en lui demandant souvent conseil.

Alors qu’en réalité, Itsuko n’était pas cette femme calme et sage, elle s’inquiétait pour sa famille et était très attentive, oui, mais son caractère fort expliquait cette dispute. Sa grande sœur, Amaya, n’aurait pas agi comme elle, étant bien plus posée et responsable que ne l’était sa cadette. Elle se serait excusée, aurait admis son erreur et serait allée travailler comme le doit tout membre de la famille. Elle était partie depuis cinq ans déjà, à vingt-deux ans, s’étant mariée avec le fils de la famille Uedo et ayant déjà un petit garçon depuis trois ans. Itsuko ne comprenait pas ce qu’elle avait fait, ce qui s’était réellement passé. Depuis sa plus tendre enfance, elle était élevée dans le seul et unique but de se marier à un homme d’une autre famille afin de nouer des liens fiables et de grandir dans la société. Ses parents ne voulaient que le meilleur pour elle, son père souhaitant également tout ce qu’il y avait de mieux pour sa famille. Elle le savait. Mais ici… Il y avait un problème et elle se promit, en revenant sur ses pas, de trouver une solution pour le régler. Quoi qu’il lui en coûte.


DERRIERE L'ECRAN ×



Prénom/pseudo • Nathalie/Riza/Itsuko
Âge • 26 ans
Loisirs • Tout ce qui touche à la littérature
Célébrité choisie • Gong Li
Comment nous avez-vous connu ? Je fais partie des Fondateurs
Le mot de la fin • C'est reparti !



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

Itsuko Masuda [Validée]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: